La gamelle, c’est une affaire de famille

Le pays maudit » Les Gamelles d’Or » La gamelle, c’est une affaire de famille

Chez Jean Michel Suau, la gamelle, c’est une affaire de famille.

Le communiste Jean Michel Suau est toujours le premier pour dénoncer l’austérité du conseil général où il est lui même vice-président et profite abondamment des largesses de la princesse. Mais comme souvent avec les communistes et comme toujours avec Suau c’est faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais…

Pour le Kamarade Suau qui n’a jamais vraiment travaillé, il a d’abord commencé comme permanent payé par le PC, l’ascension sociale c’est avant tout une histoire de gamelle.

Il y a 17 ans il a enfin décroché son graal : sa gamelle de conseiller général et vice-président du département qui lui permet de vivre aux crochets des Gardois.

3200€ par mois (indemnités de vice-président du conseil général), plus les notes de frais largement remboursées (voiture, essence, téléphone, restaurants,…), la vie est douce à l’hôtel du département et ses dépendances… surtout quand ce sont les gardois qui payent l’addition !

Jean-Mi comme on l’appelle dans les cercles autorisés n’est pas bégueule et a le sens de la famille. Après avoir lui même assuré ses arrières, il a fait embaucher sa famille au conseil général aux frais des gardois.

Jean Michel Suau a pistonné son fils pour le faire rentrer au SDIS (pompiers du Gard).

Suau Jean michel a également fait embaucher Suau Serge (son frère) au conseil général.

Aujourd’hui c’est aussi sa nouvelle femme qu’il fait travailler au secrétariat des élus du département.

Chez les Suau, la gamelle c’est une affaire de famille.

Si son mentor du moment Melenchon a comme slogan l’humain d’abord, avec Jean Michel Suau c’est la famille d’abord !

Une belle saga familiale qui mérite d’être honorée par une gamelle d’or.

Archive de Gard Gamelles saison 1

23 décembre 2014