TALON ne pointe plus … que le bout de son nez.

Le pays maudit » Le prix du Contoucourt » TALON ne pointe plus … que le bout de son nez.

« De toute façon en France, on ne se satisfait jamais de rien ! »

Jérôme Talon au micro de France Bleu Gard Lozère le 12 janvier 2021.
Jérome Talon nominé au prix du Contoucourt
Jérome Talon. 1er nominé au prix du Contoucourt 2021

« De toute façon en France, on ne se satisfait jamais de rien ! »
C’est la réaction d’un Jérôme Talon agacé au micro de France Bleu Gard Lozère le 12 janvier à propos de la gestion gouvernementale de la crise du Covid.

Il faut dire que l’homme a de quoi être irrité.
Après avoir misé sur deux bourinos politiquement mal dégrossis – Tebib sur Nîmes et Bouchité sur Alès, ses opposants ont rué dans les brancards. Qu’importe.
A défaut de talent, c’est avec Talon qu’En Marche le parti présidentiel avancera ses stratégies électorales sur le Gard et la région. Enfin presque…
Puisque le référent gardois de LREM a été victime d’une fusion non amicale mais avec le sourire conduite par l’aide de camp d’Yvan Lachaud Valérie Rouveyrand.
Le voilà du coup contraint par le bureau exécutif d’En Marche de partager son fauteuil de référent avec la brune protestante pour les deux années à venir, sous le regard amusé de la blonde intrigante passée experte en mirages, minages, déminages…et piscines à eaux troubles (ça c’est pour la nage !)

« Oh là! Lui , il est tellement con, que c’est le con étalon. »

On a généralement l’habitude d’entendre : « Oh là! Lui , il est tellement con, que c’est le con étalon. »
Mais voilà. Depuis les dernières frasques politiques de Jérôme Talon, ses bienveillants amis marcheurs se contenteraient de dire plus simplement: « le con est Talon ! »
L’avantage avec les cons, c’est bien connu, c’est qu’ils osent tout. C’est même à ça qu’on les reconnait. Alors forcément chez les Talon comme chez les Tuches, quand on chasse le naturel, il revient au galop.
La réorganisation de LREM est donc en marche… arrière.
N’en déplaise à la brune qui de toute façon compte au final pour des prunes. Le nombre de comité sur Nîmes est désormais de quatre. Un comité par canton. Comme l’organisation du PS qui avait une section par canton. Ah nostalgie quand tu nous tient.
Fort des soutiens de son vieil ami, le député Cellier alias le dauphin du Gard rhodanien et de sa nouvelle amie Françoise Dumas, sirène des piscines municipales, Jérôme Talon envisage à présent de se lancer dans le grand bain en prenant la tête de la liste gardoise pour les prochaines élections Régionales.
La Présidente Delga aka « Koral Degats » en tremble déjà : tacata, tacata, voilà l’étalon, tacata, tacata, voilà l’étalon,…entend-on chanter du haut de l’hôtel de Région.
Mais la seule véritable crainte ne serait-elle pas celle de la reproduction ?