Catégories
Salle des archives des missives de la Saison 1

Guerre du trône régional : Carole et Philippe vont ils éteindre Les Feux de la discorde ?

Le pays maudit » Missives de la Saison 1 » Guerre du trône régional : Carole et Philippe vont ils éteindre Les Feux de la discorde ?

Alors que la torpeur s’abat sur le midi une vraie guerre (politique) prend corps entre Carole Delga aka Chorale Dégats ex secrétaire d’état et surtout encore future députée promise au trône et Philippe Saurel aka Phil Saurien maire et président de l’agglomération de Montpellier qui se rêve comte de Toulouse. L’enjeu le trône de la nouvelle grande région avec ses 13 provinces.

Chorale Dégats : Halte là ! Alary mon fidèle valet ! Toi que la papauté solférinienne a fait bouche trou royal, qui a pris sans vote le trône de la future défunte région LR et qui ne l’a pas défendue.
Cours voir quel est ce manant qui ose me défier et veut me dérober mon job de fin d’année.

Phil Saurien : Quel est cet intrus qui ose promener sur mes terres montpellieraines. Qui vient me chercher querelle.
Que vois-je ! La petite bande de gamelleurs de la rose flétrie qui mangent sur la gabelle, la dîme et vendent même parfois des indulgences.

Souviens toi nous partagions la même auberge, les mêmes gamelles, sa terrasse à l’ombre de la treille du rosier

C.D: Philippe ?

P.S: Carole !

CD: Pourquoi Philippe ! C’est Art qui a raison
« Tu as dans ton regard
Un reste d’étendard
L’ombre d’un corbillard
Que poussent des pillards
Moi je l’ai tant aimé. »

Pourquoi Philippe !
On a partagé pendant si longtemps la même auberge, les mêmes gamelles souviens toi de sa terrasse à l’ombre de la treille du rosier.

P.S: Oui peut être mais pour être honnête avec toi je n’avais pas eu vent de ton existence. Je ne l’ai apprise que ces derniers mois après qu’un cacique du royaume solférinien ait tiré ton nom du chapeau.
Carole tu es un top produit marketing une vraie météore avec les dégâts en moins j’espère. Mais enlève mois un doute… tu n’es pas la cousine de Tatayet ? C’est bien toi qui parle et qui parfois pense.

Garde toi d’Assaf le comploteur, Verdier le comptable, Bourgi mon félon du futur et mon valet maître nageur Alary

C.D: Ah mais c’est la guerre que tu veux ! Je vais t’envoyer mon armée d’élus-apparatchiks-mexicains. Garde toi d’Assaf le comploteur, Verdier le comptable, Bourgi le futur félon et mon valet préféré Alary le maître nageur. Et pour te ridiculiser, je vais t’infiltrer avec ma compagnie des recalés de la gamelle régionale du sud. Rien que dans le Gard je vais t’envoyer les Cavard, Boré et Francoise Dumas. Non pour la dernière je plaisante. Car même s’il elle a tirée la courte paille des députés privés de gamelle régionale, ils ont encore besoin de sa voix à Paris.

P.S: Ah ah ah ! Quelle pitrerie !
Tes baronnets aboient mais ils craignent tant de perdre leur gamelles qu’ils ne mordent pas au grand jour. Courage et vertu leur font défaut et la plupart se sont fracassés sur la lande montpelliéraine. Approche ! Approchez armées solfériniennes je vous ferai une fois encore mordre la poussière et vous renverrai dans vos quartiers à Paris.

CD: Moi je suis l’intermittente du sud qui avec le tgv est là toutes les semaines, régente désignée de notre nouvelle région avant que le bon peuple me porte sur le trône pour décembre. Toi tu n’es que le comte de Montpellier. C’est quoi ton projet si par miracle tu gagnes ?

Mon projet c’est le mien avec moi au centre du cercle des miens comme acteurs, de bons figurants propres sur eux

P.S: Le mien avec moi au centre du cercle des miens comme acteurs, de bons figurants propres sur eux, je ne veux aucun palefrenier crotté par les écuries politiques et de préférence avec une belle dentition car en bon professionnel à cheval rallié je regarde toujours les dents. Et toi la météore du midi ?

C.D: Ben moi mon projet c’est le Nôtre!

P.S: ça ne m’étonne pas venant d’une héritière de la gauche cassoulet au caviard !

C.D: Non, le notre, la recette du PS on fait croire qu’on écoute, on se réunit une dizaine pas plus, on propose un semblant de projet et on fait croire que notre projet est celui des gueux qui nous suivent dans l’espoir depuis des années d’un monde meilleur. Ça les occupe et ça nous permet de garder nos postes entre élus et inféodés à la maison de solférino.
Surtout ne pas tomber dans la vraie vie la vie de plébéien. Certes cette recette commence à être indigeste mais espérons que cela marche encore en décembre, au moins pour tous les gamelleurs consorts que n’ayant pas le choix je sors, imagine un peu leur vie sans mandat.

Viens derrière moi, tu sais il y aura toujours gâteau et du lolo

Phil Saurien: Ok Carole. Tu vois nous sommes bien différends et je rêve en me rasant de pourfendre l’armure de tes troupes de papier.

Imaginons maintenant que Paris, ta région toulousaine et tes vassaux d’ici payent dîme sonnante et trébuchante à ma principauté métropolitaine de Montpellier.

Que je place plusieurs de mes écuyers dans tes listes.

Que je tienne table ouverte dans tout le comté de Toulouse.
Que tu proclames dans tout le comté ton désir de Réparer la République et mon égo.
Et qu’enfin comme témoignage d’amitié à mon auguste égard tu fasses tomber une ou deux têtes comme celle de mon brutus Assaf.
Alors oui Carole dans ces conditions je pourrai accepter pour ton sacre de la nativité de te ceindre moi même la couronne du sud.

Chorale Dégats: D’accord alors arrête tes déclarations déclamations et viens derrière moi, tu sais Philippe pour toi il y aura toujours du gâteau et du lolo. Arrête tes recrutements sur cv et rejoins nous tu seras adoubé et on te fera comte de Toulouse. Je vais téléphoner au maréchal du fin palais Le Foll, à mon Stéphane l’agriculteur hollandais en chef pour qu’il proclame l’édit de notre union et puis Philou tu sais, tes initiales P.S c’est le signe du début de notre rapprochement.

Archives de Gard-Gamelles saison 1

14 juillet 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *